The news from France’s conflict over the loi 23 février 2005 (the one that said colonization was, on the balance, good for the colonized): Chirac and the parliamentary leaders will test the constitutionality of the particular article of the law:

Comme s’accordent à le penser les juristes, le Conseil constitutionnel devrait déclarer que cette formule relève du domaine réglementaire et non de la loi. Le gouvernement pourra alors l’abroger par décret. En ayant recours à l’article 37-2 de la Constitution – idée dont Bernard Accoyer, président du groupe UMP à l’Assemblée, revendique la primeur –, Chirac, Villepin et Debré écartent une nouvelle discussion au Parlement qui aurait pu rouvrir des plaies, à droite comme à gauche.

Saying that the article is “regulative” rather than “legislative” is a big “take-back,” sidestepping the resentment that the law raised. It’s still to be seen how interested people, the ‘colonized’ and historians, will react.

Advertisements